14 January, 2015

En grande forme, Huawei mise sur les services

De: Par

En grande forme, Huawei mise sur les services

 La Chine ralentit, mais Huawei garde la forme. D’après des données préliminaires qu’il vient d’annoncer, l’équipementier chinois a enregistré, l’an dernier, un bénéfice en hausse de 17 %, situé autour de l’équivalent de 4,62 milliards d’euros, tandis que son chiffre d’affaires progressait, lui, de 20 %, pour s’établir à 39,5 milliards d’euros. Une annonce qui démontre la vitesse à laquelle la société est en train de s’imposer comme l’un des fleurons technologiques du pays, grâce à une stratégie d’innovation et de diversification autant géographique que stratégique.

La preuve de son nouveau statut de star technologique en Chine, aux côtés des grands noms de l’Internet ou de sociétés comme Lenovo, c’est Li Keqiang lui-même, le Premier ministre, qui l’a apportée, en se rendant au siège social de Huawei, début janvier, à Shenzhen. Une façon pour le chef du gouvernement, qui exhorte régulièrement les entreprises de son pays à faire le choix de la valeur ajoutée, de donner Huawei en exemple. Autre symptôme : en octobre dernier, Huawei a été la première société chinoise de l’Histoire à avoir intégré le « top 100 » des marques mondiales établi par Interbrand, à la 94ème place.

Course à la 5G

Pour parvenir à ce qui est perçu en Chine comme une consécration, Huawei a construit un réseau de distribution de 30.000 points de vente sur la planète. Et depuis longtemps, il a investi lourdement dans la recherche et le développement. Il affirme y avoir consacré plus de 6 milliards de dollars en 2014. Le groupe, dans la course mondiale aux standards de la future 5G, a d’ailleurs annoncé qu’il investirait, sur ce seul sujet, 600 millions de dollars d’ici à 2018 et qu’il mobilisait déjà une équipe de plus de 200 personnes.

Il cherche, surtout, à redéfinir son modèle économique. Longtemps résumé à son statut d’équipementier très compétitif, Huawei aspire aujourd’hui à une nouvelle identité : « Auparavant nous étions un équipementier. Désormais, nous voulons devenir une société high-tech au sens large », résumait récemment, à Pékin, William Xu, le vice-président exécutif de la stratégie mondiale. Il s’agit, à ce stade, de développer deux nouveaux types d’activités.

Services aux entreprises

L’une concerne la branche entreprises : elle vise à nouer des partenariats de long terme avec des sociétés pour leur proposer, non plus de simples produits, mais des prestations technologiques globales, tendant de plus en plus vers les services. Cette activité, à la rentabilité potentiellement plus élevée, a affiché, en 2014, une croissance de 27 %, contre 15 % pour le métier traditionnel d’équipementier.

Enfin, Huawei se positionne également sur les produits de grande consommation, et a connu dans ce domaine un boom de 32 % l’an dernier. Ses téléphones portables ont fait un tabac. Plus de 75 millions d’unités auraient été écoulées, ce qui ferait de lui le troisième groupe au classement mondial. Le tout avec un positionnement suffisamment qualitatif pour parvenir à préserver des marges, ce que son compatriote Xiaomi semble avoir plus de mal à réaliser.

 Retrouvez l'article sur : http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0204081342059-en-grande-forme-huawei-mise-sur-les-services-1083246.php

PRÉCÉDENT SUIVANT