Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience en ligne et vous fournir des services adaptés en fonction de vos préférences. En poursuivant votre navigation sur ce site sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus ou retirer partiellement ou intégralement les cookies cliquez ici >

Huawei veut devenir le troisième constructeur de smartphones en France

2016-05-04

Huawei veut devenir le troisième constructeur de smartphones en France

SMARTPHONES - Le constructeur chinois lance vendredi son nouveau modèle haut de gamme. Il espère atteindre 10% de part de marché en France d'ici fin 2016.

Huawei a de l’ambition... Le constructeur chinois de smartphones qui lance vendredi en France son dernier modèle haut de gamme, le P9, espère devenir le numéro trois du marché des smartphones – en valeur – en France d’ici la fin de l’année. En se positionnant sur le haut de gamme – le P9 est commercialisé à partir de 549 euros – il espère également doubler sa part de marché en volume. Objectif : passer de 4,9% du marché français en 2015 à 10% d’ici la fin de l’année.

"Quelques milliers" de pré-commandes. La marque n’a d’ailleurs pas attendu le lancement officiel de son smartphone pour s’attaquer à ses objectifs. Lancée il y a un peu plus de trois semaines, la campagne de pré-commande est un "véritable succès", si l’on en croit les dire de Denis Morel, vice-président de Huawei France. Pas de détails en revanche sur le nombre précis de smartphones déjà pré-commandés, "quelques milliers", explique-t-on simplement, mais une multiplication par neuf des pré-ventes par rapport au P8, le précédent mobile haut de gamme de la firme.

Une grande campagne de marketing. Pour atteindre ses objectifs, Huawei va également lancer une grande campagne de publicité et notamment à la télévision. Une première. S’il communiquait déjà dans la presse ou sur le web, le constructeur n’avait jusqu’à présent jamais osé se lancer dans une campagne télévisée. L’objectif de l’opération est clair : faire connaitre la marque auprès du grand public. Une opération compliquée, coûteuse, et qui se fait sur la durée. Son rival, le Coréen Samsung avait dû patienter plusieurs années avant d’être connu de tous et de bénéficier de son image de marque actuelle.

Une image de marque à construire. Enfin, pour convaincre, Huawei a également misé sur le produit en lui-même. Dans le monde, presque la moitié de ses salariés (45%) occupent un poste dans la division recherche et développement. Un travail qui permet aujourd’hui à la marque de proposer un smartphone bien fini et capable de rivaliser avec les grands noms du mobile. En plus de cela, il mise également sur un partenariat avec le célèbre constructeur d’appareils photos Leica, dont le capteur photo équipe son smartphone. Objectif : construire une image de marque haut de gamme. Dans les mois et les années à venir, la promesse est donc simple, vous n’avez pas fini d’entendre parler de Huawei.