Laso Schaller, Chaque jour est une aventure

Laso Schaller, expert helvético-brésilien de canyoning.

Laso est un véritable passionné de canyoning et il suffit de s’entretenir quelques minutes avec lui pour en être convaincu. Les activités sportives de plein air sont toute sa vie, se défouler dans la nature, sa passion. Son enthousiasme pour le canyoning est tellement contagieux que l’on a aussitôt envie de le suivre dans ses aventures, ce qui fut chose faite. Deux de ses amis et lui-même ont immortalisé avec le Huawei P20 Pro leurs expériences de tout un week-end, et nous étions de la partie.

Plaisir décuplé avec une bonne préparation.

Une nouvelle aventure tous les jours, telle est la vie de Laso. Après une semaine de travail éreintante entre rendez-vous et réunions, il était plus que temps pour lui de partir se détendre et de passer un week-end à faire du canyoning avec des amis. Enfin... ce que le petit groupe appelle «se détendre». Avec ses amis Martina et Thomas, Laso prévoit donc de se rendre dans le Tessin, plus précisément dans les gorges du Val d’Iragna. Et il a encore une petite surprise, que ne veut manquer en aucun cas Martina qui part donc de Munich, direction le Tessin. Laso et Thomas ont un trajet nettement plus court à partir de Zurich et de Krinau (Toggenburg).

Une minutieuse préparation est indispensable pour apprécier pleinement une aventure canyoning. Elle commence quelques jours avant la sortie en soi et permet de répondre par exemple aux questions suivantes: «Comment sera la météo dans les prochains jours? Il y aura-t-il de fortes chutes de pluie qui pourraient rendre impossible l’accès aux gorges? Quel temps fera-t-il le jour J?» Les préparations ne s’arrêtent cependant pas là. La sortie ne peut commencer que lorsque les derniers points ont été clarifiés sur place, connaître le niveau d’eau du ruisseau étant particulièrement important. S’il est trop élevé, le ruisseau est trop dangereux, il est donc téméraire de s’y aventurer.

En jetant un regard dans son van, on comprend avec quelle précision Laso prépare chaque sortie, aussi courte ou facile soit-elle. Tout y est parfaitement rangé. Tous les équipements sont à leur place, et les trois amis sont donc prêts au départ en quelques instants.

De splendides photos-souvenirs au milieu d’un paysage grandiose. Telle est la mission du Huawei P20 Pro.

Avant de partir, Martina, Laso et Thomas se familiarisent avec la surprise apportée par Laso, à savoir le Huawei P20 Pro. L’appareil doit immortaliser le week-end par des photos et des films.

Laso et Martina sont des guides de canyoning ayant un diplôme d’Etat. Ils savent ce qui est important, surtout en cas d’urgence, et une chose est indispensable: avoir à portée de main un téléphone portable fonctionnant à tout moment à la perfection. Ce dernier doit supporter aussi bien les chocs et vibrations qu’un contact prolongé avec l’eau. Et le terme d’eau ne se limite pas aux ruisseaux, aux cascades ou à la pluie. Un contact prolongé avec la transpiration peut en effet aussi empêcher un téléphone portable de fonctionner. Habituellement, Laso et ses amis transportent donc toujours leurs portables dans une boîte de sécurité étanche et anti-chocs.

Le Huawei P20 Pro étant étanche*, ils tentent tous les trois une expérience consistant à garder le smartphone toute la journée à portée de main sous leurs combinaisons en néoprène. Après avoir effectué une série de tests complets et assez violents, il ne fait aucun doute que le téléphone est facilement transportable sous une combinaison en néoprène, une solution qui met fin aux pénibles opérations d’emballage et de déballage de l’appareil. Laso et ses amis doivent en outre pouvoir se fier à une longue durée de vie de la batterie. Bien que d’innombrables photos et de multiples vidéos soient prises pendant ces deux jours avec le Huawei P20 Pro, le trio ne voit jamais les capacités de la batterie arriver dans la zone rouge.

Recharger ses propres batteries grâce à la force et à la beauté de la nature.

Une nature intacte. Un silence absolu. Le chant des oiseaux. Le stress de la vie quotidienne tombe rapidement des épaules de Martina, de Laso et de Thomas dès qu’ils commencent à s’avancer dans les gorges pour se rendre au point de départ de leur aventure. Et dès qu’ils entendent le bruissement du ruisseau, leurs visages s’éclairent et leur impatience ne cesse d’augmenter. Et voilà, ça y est, ils y sont: leur terrain de jeux les attend avec deux ou trois cascades et une multitude de passages difficiles. Arriver. Respirer à fond. Souffler un bon coup.

Lorsqu’ils pénètrent dans les gorges d’Iragna, l’ambiance est décontractée, mais concentrée. Il va bientôt s’agir de se hisser sur des rochers coupants et glissants, de descendre en rappel, de glisser, de sauter, de plonger et de replonger dans la fraîcheur des eaux transparentes.

Le saut de la cascade.

La température de l’eau n’a cependant aucune importance lors de ce superbe week-end des plus ensoleillés. Le trio est aux anges au cœur de cette nature d’une beauté à couper le souffle. Laso en particulier se réjouit depuis le début en pensant à une cascade toute particulière, d’où il veut sauter comme à son habitude.

Laso est depuis longtemps un adepte du plongeon de falaises et du plongeon de haut vol et il sait ce qu’il fait. Il n’a pas peur, il éprouve juste respect profond et humilité. Ressentir de l’humilité devant la nature et les gorges est indispensable, tout comme connaître ses propres limites. Si l’on maîtrise ces deux critères, toute sortie canyoning peut devenir le terrain de jeux de tous les superlatifs. Avant chaque saut, il passe donc minutieusement en revue tous les paramètres, vérifie l’état de la plate-forme de saut, la profondeur du bassin, la présence de roches ou d’autres obstacles. Laso ne laisse rien au hasard lorsqu’il se lance dans un tel saut. La cascade en question fait une trentaine de mètres, donc environ la moitié de son record du monde actuel qui est de 58,80 mètres.

L’eau bouillonne dans les profondeurs. Martina et Thomas sont les premiers à descendre en rappel. Arrivés en bas, ils se mettent en position et regardent Laso, tout là-haut sur sa plate-forme. Et tout va ensuite très vite.

Il faut attendre un peu avant que Laso ne sorte la tête de l’eau avec un grand sourire et fasse un signe de la main à ses amis pour leur signaler que tout s’est bien passé. Le canyoning est un sport d’équipe, où chacun est attentif aux autres.

Plusieurs fois, c’est encore mieux: chaque gorge présente différents itinéraires passionnants.

Lorsque Laso part faire du canyoning avec ses amis, les montagnes, les gorges, les torrents et les cascades ne leur servent pas une fois, mais plusieurs fois de terrain de jeux. Ils découvrent en effet toujours de nouvelles voies passionnantes pour descendre vers la vallée, des voies présentant un degré de difficulté allant de simple à exigeant.

Les prévisions météo sont tellement bonnes pour le week-end que les trois amis envisagent même dans la matinée de repartir faire une sortie de nuit. Mais ils se défoulent tellement au cours de la journée qu’ils décident finalement de terminer tranquillement la soirée. Il ne faut en effet jamais exagérer, la sécurité a toujours priorité.

Martina, Laso et Thomas rassemblent donc leurs affaires à la fin de la première journée et préparent l’équipement pour le lendemain. Ils s’occupent ensuite du feu de camp sur lequel ils vont aussi faire des grillades et repassent la journée en revue. Ils discutent également de ce qu’ils aimeraient ajouter pour pimenter la sortie du dimanche, ce qu’ils ne manqueront pas de mettre en pratique.

A la fin du week-end, ils sont tous les trois totalement convaincus des photos et des vidéos prises avec le Huawei P20 Pro. Le prochain week-end est déjà planifié.

 

* Le Huawei P20 Pro est certifié IP67, c’est-à-dire qu’il est protégé contre la poussière et l’eau. IP est l’acronyme de «International Protection Codes», le chiffre 6 correspondant à «Totalement protégé contre les poussières», donc «protection contre les corps étrangers». Le second chiffre, le 7, signifie «Protégé contre les effets de l’immersion», donc «Protection contre l’eau» jusqu’à une profondeur de 1,5 mètre. Le Huawei P20 Pro bénéficie de la deuxième classe de protection la plus élevée que peut obtenir un smartphone par certification IP. Il présente également un mode Eau de soie qui permet de prendre sous l’eau des photos de toute netteté. 

Toutes les photos et vidéos du week-end ont été prises avec le Huawei P20 Pro. Même les photos sous l’eau.

: