2018/02/23
La première voiture conduite par un smartphone doté d’Intelligence Artificielle

Zurich, le 22 février 2018 – Huawei, géant de la technologie, est désormais le premier fabricant d’appareils mobiles dans le monde à utiliser un smartphone doté d’Intelligence Artificielle pour conduire une voiture. Le projet « RoadReader » repousse les limites de la technologie de reconnaissance des objets de Huawei et met à l’épreuve les capacités d’apprentissage, la vitesse et les performances de ses appareils commandés par l’Intelligence Artificielle.

Contrairement aux autres voitures sans conducteur qui ne font que détecter les obstacles, Huawei a transformé une Porsche Panamera en une voiture sans conducteur qui ne se contente pas de voir, mais qui comprend fondamentalement son environnement. Cela signifie que si un ballon se trouve dans la trajectoire de la voiture, on peut lui apprendre à comprendre qu’elle n’a pas besoin de dévier de sa trajectoire, tandis que si elle voit un chat ou un chien, elle prendra les mesures qui s’imposent pour l’éviter.

Le projet « RoadReader » de Huawei tire déjà parti des capacités de l’Intelligence Artificielle présente dans le Mate 10 Pro de Huawei. L’Intelligence Artificielle de l’appareil reconnaît automatiquement des sujets tels que les chats, les chiens, les aliments, les fleurs et bien d’autres afin de permettre aux utilisateurs de prendre des photos à un niveau professionnel, les réglages étant effectués de façon automatique.

La plupart des voitures autonomes actuellement mises au point reposent sur la puissance de calcul des puces développées par des fournisseurs tiers de technologie. A la différence de Huawei, qui fidèle à sa mission de rendre possible l’impossible, a utilisé la technologie déjà disponible dans ses smartphones, démontrant ainsi leurs fonctionnalités supérieures et la capacité de la marque à appréhender la technologie la plus avancée pour créer des véhicules sans conducteur.

« Notre smartphone est exceptionnel en matière de reconnaissance. Nous voulions donc voir si nous étions en mesure, en peu de temps, de lui enseigner non seulement à conduire, mais également à utiliser ses capacités d’Intelligence Artificielle pour détecter certains objets et pour lui apprendre à les éviter » a déclaré Andrew Garrihy, Directeur général du marketing, Huawei Europe de l’ouest. « Si notre technologie est suffisamment intelligente pour accomplir cela en tout juste 5 semaines, que reste-t-il encore au travers de notre route?»

Huawei profitera du Mobile World Congress à Barcelone (MWC) qui se tiendra du 26 au 27 février 2018 pour présenter le projet « RoadReader » et les capacités du véhicule. Pour découvrir le «RoadReader» en action, rendez-vous ici.